Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Partager :

Commander maintenant :

Genepì, la liqueur qui “ferait digérer une bombe”.

Parole de De Amicis, qui en a parlé dans son “Alle porte di Italia” en 1883. Le Genepì jouit en effet d’une immense réputation, et est connu depuis l’Antiquité pour ses nombreuses propriétés, de l’anti-inflammatoire à l’aphrodisiaque… aphrodisiaque

Peu de plantes ont une réputation aussi encombrante. Une myriade de propriétés ont été attribuées au génépi, qui tire son nom d’un terme générique français désignant les herbes de montagne. La plus connue est la digestive, à tel point que De Amicis, après avoir essayé la liqueur, écrivit dans son Alle porte di Italia qu’elle “ferait digérer une bombe bouillie”. Mais aussi anti-inflammatoire, relaxant, gastroprotecteur, cicatrisant et désinfectant. Mais regardons de plus près cette plante miraculeuse, à partir de laquelle est fabriquée l’une des liqueurs les plus célèbres des Alpes.

Origines et parenté

Bien qu’il existe une certaine confusion quant à la nomenclature de la variante utilisée pour produire la liqueur, la plus largement acceptée est leArtemisia genepi. Il s’agit du génépi “mâle”, qui se distingue des autres types de génépi par son caractère incontestable. arômeLes fleurs se présentent sous la forme d’un épi compact de couleur gris-jaune, beaucoup plus prononcé, ainsi que la disposition des capitules. Cette variété présente la plus forte concentration de principes actifs, qui exercent une puissante action neurotonique sur le tube digestif chez l’homme.

Pour certains, le nom vient du mot grec artémes, qui signifie sain, en raison des nombreuses propriétés médicinales de cette plante ; pour d’autres, il dérive de la déesse grecque Artémis, protectrice des animaux sauvages et de la forêt. Les vertus bénéfiques de cette plante ne sont pas seulement utiles à l’homme. Les chamois, par exemple, connaissent très bien le Genepì, qu’ils broutent pour soigner de nombreux maux.

Quoi qu’il en soit, peu de gens se rendent compte de la similitude avec une autre herbe alpine célèbre : l’absinthe, ou Artemisia absinthium, qui appartient également au genre Artemisia, et ce n’est pas un hasard si elle est tout aussi célèbre pour ses nombreuses vertus.

Le génépi, une espèce protégée

En raison de sa notoriété, le génépi a été largement utilisé à partir du XVIIIe siècle pour préparer des décoctions, des liqueurs, des infusions, des pommades et bien d’autres choses encore. Bien que les préparations servent à soigner de nombreux maux, cette pratique a provoqué la raréfaction de l’espèce, qui a risqué l’extinction au point de convaincre les autorités de la déclarer espèce protégée.

En effet, le Genepì pousse dans des conditions incroyables, entre des sommets rocheux allant jusqu’à 3000 mètres, dans des macérations, sur des terrains morainiques, au pied des glaciers, défiant le gel dans sa résistance obstinée à l’hiver en tant qu’espèce pérenne.

Aujourd’hui, le Genepì utilisé pour la liqueur provient donc de cultures dispersées dans les Alpes, généralement situées à des altitudes plus basses (1900-2000 m au-dessus du niveau de la mer) que l’habitat où il pousse à l’état sauvage (2200-3000 m au-dessus du niveau de la mer).

Les mille légendes de Genepì

Un vieux dicton valaisan dit que Genepì “fait du bien à madame quand monsieur le boit”. Bien qu’il n’y ait pas d’études scientifiques à son sujet, ses propriétés énergisantes et revigorantes sont perceptibles à chaque gorgée.

Outre son pouvoir digestif, le Genepì a été considéré comme responsable d’une grande variété d’effets au cours des siècles. Ainsi, dans Les confessions, Rousseau, stupéfait, décrit la mort du pauvre jardinier Claude Anet qui, ayant pris froid après avoir escaladé les pentes alpines précisément pour cueillir la plante rare, a contracté une pleurésie mortelle que même le génépi n’a pas pu guérir.

Plus scientifiques sont les observations du botaniste turinois Carlo Allioni qui, dans son Rariorum Pedemontii Stirpium de 1755, en vantait ainsi les vertus : “…l’absinthe alpine, appelée par les alpins Genepi, sert à de nombreuses maladies et, en favorisant la transpiration, nos médecins l’utilisent avec succès chez tous ceux qui ont besoin de l’exhalaison de la sueur.“.

A déguster froid en apéritif, doux en digestif, ou chaud ?

Mais alors, comment boire le légendaire Genepì ? Ses utilisations sont très variées. Il peut être consommé pur, comme tonique et digestif, avec des glaçons ou de l’eau de Seltz pour un plaisir total et désaltérant, ou chaud, préparé comme un grog, pour un effet énergique et revigorant.

Mais même en tant que cocktail, il ne manque pas d’impressionner. Préféré dans les boissons d’avant et d’après-dîner, le Genepì se prête à une aromatisation exceptionnelle des long drinks.

Enfin, n’oublions pas son utilisation en cuisine, pour la préparation d’entrées savoureuses et de desserts fantastiques.

D’ailleurs, si vous souhaitez obtenir des recettes ponctuelles, n’oubliez pas de suivre notre blog: plus d’informations à venir !

Le Genepi dans l’offre de nos producteurs

Si l’article a piqué votre curiosité et que vous avez envie d’essayer des préparations à base de Genepì, nous avons une bonne nouvelle pour vous : dans notre boutique, vous trouverez deux produits exceptionnels qui sont excellents pour profiter pleinement de la célèbre herbe alpine.

La première est la classique et tristement célèbre liqueur Genepì de la société Rostal . Il s’agit d’un produit haut de gamme fabriqué à partir de l’herbe du même nom, cultivée de manière biologique, dont une petite tige est présente dans la bouteille elle-même, en tant que joli ornement mais surtout en tant qu’arôme.

Le génépi est une plante peu productive et, aujourd’hui encore, il n’existe pas de variétés qui garantissent un rendement constant. Cela n’a pas découragé Gaston Haenni (fondateur de l’entreprise et père de l’actuel propriétaire Fabrice), qui s’est lancé dans l’aventure et qui est en partie responsable de la redécouverte récente de cette liqueur mythique, y compris auprès des jeunes générations. Un choix gagnant qui lui a d’ailleurs valu le prestigieux Prix d’innovation agricole suisse.

Un autre produit très intéressant et spécial est le Gin Genepi de l’entreprise valaisanne o2Vie . Il s’agit d’un gin au goût marqué et puissant, dans lequel tous les ingrédients, et en particulier la légendaire Génépie des Alpes, se mélangent pour donner un caractère subtil et équilibré. Distillé dans un alambic traditionnel, le degré d’alcool est porté à 45 degrés pour faire ressortir tous ses arômes.