Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Partager :

Commander maintenant :

Damassine, la mythique “eau flamboyante” du canton du Jura

Produit à partir de damasson rouge un petit prune rouge découverte en Orient, l’AOP Damassine AOP est un distillat typique du canton du Jura fabriqués selon les normes de qualité les plus strictes. Mais outre l’étiquette, la Damassine est agrémentée de la mystérieuse légende qui raconte son arrivée en Europe.

Imaginez une petite prune rouge découverte en Orient lors de la deuxième croisade et ramenée en Europe pour son parfum capiteux et sa saveur aux multiples facettes. Ici, sous un nom rappelant ses origines exotiques, imaginez-le donnant naissance à un précieux distillat dont les traces apparaissent mystérieusement dans certains documents historiques, alors même que l’alcool et ses dérivés devaient être l’apanage des médecins et des pharmaciens.

Vous reconstituez l’histoire de damasson rouge le petit fruit à l’origine de la mythique Damassine AOC, une spécialité jurassienne dont les origines sont au moins aussi évocatrices que la saveur.

Le charme de la fleur d’Ajoie impossible d’y résister

Bien que les premiers documents historiques du Jura ne remontent pas avant 1860, l’historien Bernard Vauthier, dans ses Le patrimoine fruitier de Suisse romande, nous parle d’une mystérieuse “prune rouge” interceptée à la Cour en 1655 et, déjà deux siècles plus tôt, nous parle d’un lieu, tel qu’une maison d’édition. Hôtels Comtal de Neuchâtel, où ils se sont approvisionnés en “eau ardente”. Si l’on tient compte du fait que le seul prunier connu jusqu’à présent en Europe était le prunier à fruits bleus, on peut en déduire que la présence et la transformation du fleur d’Ajoie sur le territoire jurassien se situe bien avant 1860, à une époque de l’histoire – et c’est là tout le mystère et la fascination de cette légende – encore bien loin de l’essor commercial qu’a connu le Jura. les boissons alcoolisées au cours du 17e siècle. En d’autres termes, il semblerait que même une société plus ou moins abstinente comme celle de l’Europe du XVIIe siècle n’ait pas pu résister au plaisir enivrant de la Damassine.

Production et contrôle rigoureux pour l’AOP Damassine

La Damassine est une boisson mythique qui fait partie du patrimoine culinaire suisse grâce à la tradition qui préside à l’ensemble du processus d’élaboration. En effet, les exigences pour obtenir la classification AOP sont nombreuses et rigoureuses. La récolte consiste à ramasser les fruits mûrs tombés au sol, exclusivement à la main, de juillet à septembre, en interdisant formellement de secouer les arbres. Plus d’une centaine de plants sont nécessaires pour obtenir un kilo de fruits, et environ neuf cents pour distiller un litre d’eau-de-vie de Damassine le jour de la Saint-Martin. Afin de ne pas compromettre sa plénitude de goût et son intégrité, le damasson rouge doit être mis en fûts au maximum un jour après sa récolte. La distillation doit également avoir lieu au plus tard le 31 décembre de l’année de récolte et la Damassine AOP doit être vieillie pendant au moins six mois et être mise sur le marché au plus tôt le jour de la Saint-Martin.

Un vrai régal à mettre sur la table avec son histoire et son mythe. Pour surprendre vos invités par sa présence légendaire, cliquez ici.