Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Partager :

Farine Bona

Lorsqu’une entreprise possède le nom du produit qu’elle fabrique, il y a (presque) toujours une raison. Dans le cas de Farina Bona, le nom est une garantie pour le simple fait que, grâce à cette entreprise courageuse, un ingrédient mythique de la cuisine de montagne tessinoise a été redécouvert.

Il s’agit précisément de la farine bona, un produit traditionnel de la vallée d’Onsernone obtenu en broyant très finement le grain de maïs préalablement torréfié. Autrefois, elle complétait quotidiennement l’alimentation des Onsernonesi avec du lait, de l’eau ou du vin, mais la production a été complètement abandonnée à la fin des années 1960.

Si la farina bona est aujourd’hui de retour dans les cuisines tessinoises et suisses, c’est grâce à Ilario Garbani Marcatini. Après la restauration du moulin Loco, effectuée par le Museo Onsernonese en 1991, Marcatini a eu l’initiative, soutenue par le musée lui-même, d’entamer des recherches pour retrouver l’histoire et la saveur de ce produit alimentaire traditionnel.

Il en est ressorti un récit fascinant qui nous ramène à l’époque de la signora Nunzia di Vergeletto, une meunière légendaire qui faisait griller les grains de maïs comme des châtaignes. Le résultat est une entreprise qui a le mérite d’avoir redécouvert un produit typique, d’une grande polyvalence et d’une saveur incomparable.

Avec la farine bona, vous pouvez préparer de délicieuses soupes, omelettes, gâteaux, biscuits… et même une glace que vous n’oublierez pas de sitôt !

    Commander maintenant :